Politique – Publié le 22 juin à 09:55 – Mis à jour le 22 juin 2017 à 10:47

Retour sur la passation de pouvoir entre F. Bayrou et N. Belloubet

Retour sur la passation de pouvoir entre F. Bayrou et N. Belloubet «
Play

Mossoul : la mosquée al-Nuri a été détru...

»
Play

Bordeaux : une plage intra-muros fait le...

Démissionnaire, François Bayrou a confié les clés du ministère de la Justice ce jeudi 22 juin à Nicole Belloubet. L'ancien garde des Sceaux jette l'éponge alors que des soupçons d'emplois fictifs pèsent sur son parti, le Modem. Lors de la passation de pouvoir, la situation du maire de Pau a été évoquée.

"Chère Nicole, vous avez beaucoup de chance. Quelques charges et beaucoup de chance" a déclaré François Bayrou. Mais "vous allez avoir un combat très important à mener", a-t-il continué en référence à la loi de moralisation. "Vous allez rencontrer un certain nombre de résistances explicites ou plus souvent encore implicites", a indiqué celui qui reste président du Modem et maire de Pau.

Faisant allusion à sa situation personnelle, François Bayrou est revenu sur l’indépendance du parquet. "Le ministre de la Justice n’est pas le chef du parquet", a-t-il déclaré. "Un chef s’est fait pour être obéi et le parquet et les juges n’obéissent pas au ministre", a-t-il continué.

Nicole Belloubet rend hommage à François Bayrou

La nouvelle ministre de la Justice n’a pas manqué de saluer le travail de son prédécesseur lors de cette passation de pouvoir. La garde des Sceaux s’est montrée très touchée. "Je suis très émue de me trouver à vos côtés. Je mesure la singularité de ce moment pour vous, vous avez fait des choix difficiles et tous mes vœux vous accompagnent pour les jours et les semaines qui vont venir", a-t-elle déclaré en s'adressant à François Bayrou. L'ancien ministre de la Justice s'apprête maintenant à retrouver la mairie de Pau. 

Article rédigé par la rédaction web CNews