Politique – Publié le 09 mars à 09:45 – Mis à jour le 09 mars 2018 à 10:47

Législatives partielles en Haute-Garonne : un test électoral pour Macron

Législatives partielles en Haute-Garonne : un test électoral pour Macron «
Play

Valérie Pécresse : Macron "respecte vrai...

»
Play

Harry et Meghan le business de leur mari...

C'est un test électoral pour Emmanuel Macron, 10 mois après son élection. Après deux défaites au début de l'année, La République en marche espère inverser la tendance aux législatives partielles de ce mois de mars, et notamment ce dimanche 11 mars et dimanche 18 mars 2018, dans la 8e circonscription de Haute-Garonne, dans le Comminges. Douze candidats vont se disputer le siège du seul rescapé socialiste du département. Le député PS, avait été élu le 21 juin dernier avec 91 voix d'écart sur le candidat LREM. Son élection avait été invalidée en raison de plusieurs irrégularités, notamment parce qu'une commune n'avait pas transmis la liste d'émargement à la préfecture. Jean-Luc Mélenchon, Alexis Corbieres François Ruffin, Nicolas Dupont-Aignan, Louis Aliot, Christophe Castaner, Benjamin Griveaux, Gérard Collomb, Jean-Michel Blanquer et Jacques Mezars sont venus soutenir leur candidat. Les enjeux nationaux croisent les préoccupations de cette circonscription rurale. Cette circonscription au pied des Pyrénées symbolise cette France rurale qui se sent éloignée de tout, des services publics, des commerces qui ferment dans les villages.