Politique – Publié le 05 avril à 13:20

Elections européennes : un premier débat animé et désordonné

Elections européennes : un premier débat animé et désordonné «
Play

Rémy Hamai, nouveau visage de la lutte c...

»
Play

Levothyrox : la nouvelle formule remise...

Douze candidats se sont affrontés, jeudi 4 avril, durant un peu plus de trois heures, sur France 2 à l?occasion du premier débat organisé dans le cadre des élections européennes. Immigration, gouvernance, fiscalité, écologie, chacun a dévoilé sa vision de «l'Europe» dans un brouhaha quasi permanent. Une rangée de pupitres impressionnante faisaient face aux deux journalistes chargés d?animer le débat. Dès le début des échanges, l?un d?eux a rappelé les règles aux participants pour éviter la cacophonie. Un rappel vain puisque durant plus de trois heures de débat, les candidats ont eu du mal à maintenir un semblant d?ordre. Des échanges musclés, parfois inaudibles, quelques passes d?armes ont ponctué la soirée. Les têtes de listes respectives LREM et RN, Nathalie Loiseau et Jordan Bardella, qui caracolent en tête des sondages, ont été les principales cibles des autres candidats. Les candidats avaient à chaque fois 90 secondes pour répondre sur les différents sujets abordés : le Brexit, l?immigration, l?écologie, notamment. C?est peu, alors à défaut de livrer leur vision de l?Europe, la plupart en ont profité pour attaquer leurs adversaires, au détriment parfois d?un débat de fond. A la fin, au moins un consensus s?est dessiné : l?Europe telle qu?elle est actuellement ne fonctionne plus pour la majorité des candidats. Tous s?accordent à dire qu?il faut la réformer profondément. Ce sera l?enjeu principal du scrutin.