Monde – Publié le 09 août à 10:40

L?avortement, de grandes inégalités dans le monde

L?avortement, de grandes inégalités dans le monde «
Play

Reprise des combats à Gaza

»
Play

Nouvelle grève chez Ryanair

Si depuis le 25 janvier 2016, l'avortement est reconnu par les Nations Unies comme étant un droit humain, dans les faits beaucoup de pays continuent de l'interdire. En Amérique latine ou en Afrique, certains pays le prohibent totalement, quand d'autres ne l?autorisent qu?à des conditions très restrictives. Seulement une vingtaine de pays l?interdisent totalement, à l?instar de Malte dans l'Union européenne, l?Irlande du Nord, le Vatican, Saint-Marin mais aussi la principauté d?Andorre. Sur le continent américain il reste illégal au Nicaragua, en Haïti et en République dominicaine, au Surinam et au Salvador. En Asie ce sont sur les îles Palaos et les Philippines qui l'interdisent quant au continent africain, sept pays ne l?autorisent pas : le Sénégal, la Guinée-Bissau, le Gabon, le Congo, Madagascar, Djibouti et la Mauritanie. En 2016 seules 39.5% des femmes ont eu un accès total à l'avortement. Rappelons que chaque année 47.000 femmes meurent des suites d'un avortement clandestin dans le monde, soit une femme toutes les neuf minutes.