La ville indonésienne de Balikpapan sur l'île de Bornéo était dans son troisième jour d'état d'urgence ce mercredi, après un déversement de pétrole ce week-end à l'entrée du port de Semayang. Quatre personnes sont mortes après que le carburant ait pris feu samedi. Une personne est portée disparue. La ville a distribué des masques à plus de 1 300 personnes qui souffrent de problèmes respiratoires, de nausées et de vomissements. La police enquête sur la source de ce déversement. La marée noire s'étendait mardi sur 12 kilomètres carrés. Cinq barrages flottants ont été déployés pour contenir le pétrole.