Monde – Publié le 21 août à 08:35

Il y a 5 ans jour pour jour, Damas était la cible d'une attaque chimique meurtrière

Il y a 5 ans jour pour jour, Damas était la cible d'une attaque chimique meurtrière «
Play

"Emprunte mon toutou", un service donnan...

»
Play

La compagnie Total dit au revoir à l'Ira...

Il y a 5 ans jour pour jour, le quartier de la Ghouta à Damas est la cible d'une attaque chimique, la plus meurtrière depuis 1988. Le bilan est lourd : plus de 1800 morts et près de 10 000 blessés. Récit : COB. Malaises, vomissements, pupilles dilatées : il est 2h25 le mercredi 21 août... Damas vient d'être la cible d'une attaque chimique. De nombreux habitants se réfugient dans les caves, d'autres meurent sur le coup, pendant leur sommeil... Les plus chanceux sont transférés dans des hôpitaux de fortune, à quelques kilomètres de la Ghouta. Rapidement, les capitales occidentales découvrent l'ampleur du massacre. Les dirigeants et experts n'ont guère de doute : selon eux, Bachar AL-Assad a utilisé du gaz sarin contre la population. Barack Obama, David Cameron et surtout François Hollande promettent une réaction immédiate et des sanctions... inédites... Lâchés un à un par ses homologues, le président français renonce à intervenir en Syrie, après 10 jours d'imbroglio diplomatique... alors que les Etats-Unis, la Russie et la Syrie s'accordent sur la destruction des armes chimiques. Damas a jusqu'au 30 juin pour détruire la totalité de son arsenal... qui a causé le 21 août la mort de 1800 Syriens. Malgré l'accord, le régime a utilisé à plusieurs reprises des armes chimiques... notamment du chlore et du sarin.