Le Premier ministre indien Narendra Modi a donné le coup d'envoi ce jeudi 21 juin 2018 de la quatrième Journée internationale du yoga, en pratiquant avec 60.000 autres personnes dans la ville de Dehradun dans le nord de l'Inde. Dès son accession au pouvoir en 2014, Narendra Modi a fait du yoga un instrument de rayonnement de l'Inde dans le monde. C'est lui qui a été à l'origine d'une résolution de l'ONU qui depuis 2015 fait du 21 juin la Journée internationale du yoga. La journée est marquée par la pratique de masse du yoga et d'autres activités saines à travers le monde. Le yoga est une discipline indienne traditionnelle, à la fois spirituelle et corporelle, aujourd'hui pratiquée dans le monde entier et inscrit depuis 2016 au patrimoine immatériel de l'humanité. "Dans un monde qui souffre en raison du stress mental, le yoga apporte le calme. Dans un monde bouleversé, le yoga aide à se concentrer", a tweeté cette semaine le Premier ministre Modi. D'autres événements sont planifiés à New Delhi où 10.000 personnes se sont inscrites mais le plus important aura lieu à Mysore, dans le sud de l'Inde, avec 80.000 participants attendus, selon les organisateurs. Des rassemblements d'une ampleur moindre sont attendus à travers le monde, dont à Kilkenny en Irlande, au Bahreïn, à Brisbane en Australie et à Milan en Italie. Depuis le lundi 18 juin 2018, sur la façade nord du siège des Nations unies à New York, des projections laser de postures de yoga se déroulent en boucle.