Les autorités Birmane ont détruit mardi 26 juin une quantité de drogues confisquées d'une valeur de 180 millions de dollars. Les drogues ont été détruites par le feu dans trois villes, y compris Yangon, où des drogues d'une valeur de plus de 66 millions de dollars ont été éliminées. La Birmanie est depuis longtemps un des hauts lieux dans la lutte contre le commerce illégal de stupéfiants, restant le deuxième plus grand producteur d'héroïne. Les problèmes découlent de décennies de guerre entre les forces gouvernementales et les guérilleros, qui contrôlent des pans entiers de territoires dans des zones reculées.