Monde – Publié le 09 avril à 19:00 – Mis à jour le 10 avril 2018 à 07:59

​Attaque chimique présumée en Syrie : réunion d'urgence à l'ONU

​Attaque chimique présumée en Syrie : réunion d'urgence à l'ONU «
Play

Australie : des moutons maltraités sur u...

»
Play

Virginie Calmels : "le statut des chemi...

​Attaque chimique présumée en Syrie : réunion d'urgence à l'ONU

Les 15 membres du Conseil de sécurité de l'ONU se sont réunis lundi en urgence pour discuter de l'attaque chimique présumée menée samedi à Douma en Syrie qui a fait des dizaines de victimes. La réunion a été convoquée par neuf membres du Conseil de sécurité, emmenés par les Etats-Unis, la France et le Royaume-Uni. La Russie a démenti le recours samedi par le régime syrien à des armes chimiques.

Selon les Casques Blancs et l'ONG médicale Syrian American Medical Society, plus de 40 personnes ont péri dans "l'attaque aux gaz toxiques" à Douma, dernière poche rebelle près de Damas que le régime cherche à reprendre, pour parachever sa reconquête de la Ghouta orientale.

Poutine met en garde contre "des provocations"

Le président russe Vladimir Poutine a mis en garde lundi contre "des provocations et des spéculations" qualifiées d'"inadmissibles", après l'attaque chimique présumée dans la ville syrienne de Douma, dernier bastion rebelle en Ghouta orientale.

Lors d'un entretien téléphonique avec la chancelière allemande Angela Merkel, "la partie russe a attiré l'attention sur le caractère inadmissible des provocations et spéculations" sur cette attaque chimique, a indiqué le Kremlin dans un communiqué.

Trump promet des décisions dans les "24/48 heures"

Le président américain Donald Trump a promis lundi de prendre des décisions dans les "24/48 heures" après l'attaque chimique présumée dans la ville de syrienne de Douma, dénonçant un acte "odieux contre des innocents".

"C'était atroce, horrible", a-t-il déclaré à l'occasion d'une réunion des membres de son gouvernement à la Maison Blanche. "Cela ne peut être toléré", a-t-il ajouté, promettant "des décisions majeures" dans les deux jours à venir.

Article rédigé par la rédaction web CNews