France – Publié le 01 octobre à 12:25 – Mis à jour le 01 octobre 2015 à 12:42

Les trafiquants livraient la drogue en scooter à domicile via un centre d'appel

Les trafiquants livraient la drogue en scooter à domicile via un centre d'appel «
Play

L'armée afghane a repris Kunduz aux tali...

»
Play

Cancer : le Sénat vote le "droit à l'oub...

Les trafiquants livraient la drogue en scooter à domicile via un centre d'appel

Quatre trafiquants de drogue, interpellés par la brigade de stupéfiants de Paris, ont été déférés ce matin devant un juge d'instruction du TGI de Bobigny

Les trafiquants livraient la drogue en scooter à domicile comme de véritables livreurs de pizzas. Le « central d’appel » se trouvait dans la cité Youri Gagarine à Romainville. Les clients appelaient sur un numéro de téléphone portable pour passer la commande, prise en charge depuis l'appartement. Les revendeurs, recrutés dans la cité, livraient ensuite la marchandise en scooter au domicile des clients. La cocaïne était livrée par dose de 15 grammes, le cannabis sous forme de « savonnette » (250 grammes). Dans les téléphones des dealers, les policiers de la BSP ont retrouvés une centaine de clients dont certains (étudiants, cadres…) ont été interrogés sous le régime de la liberté. Une quinzaine de transactions avait lieu environ chaque jour.

Les deux chefs du réseau déjà connus des services de police

Lors des perquisitions, les policiers ont retrouvé une 45.000 euros, dix kilos de cannabis et 70 grammes de cocaïne.

Parmi les cinq trafiquants de drogue interpellés par les policiers de la brigade de stupéfiants de Paris (BSP), quatre d’entre eux ont été déférés ce matin devant un juge d’instruction du TGI de Bobigny. Les deux chefs du réseau, âgés de 30 et 35 ans, qui recevaient les appels des clients, étaient déjà connus des services de police pour trafic de stupéfiants.

Jean-Michel Décugis