Le gouvernement n'en finit pas d'annoncer des réformes, après la loi sur les privatisations, il s'attaque aujourd'hui à la justice. Les explications de Maxime Rochard.