En septembre 2013, l?affaire avait fait énormément de bruit : un jeune homme qui venait de braquer violemment une bijouterie était abattu par le commerçant. Légitime défense pour les uns, homicide volontaire pour les autres? l?affaire avait divisé la classe politique, mais aussi la population française. Une pétition de soutien au bijoutier de Nice avait rassemblé plus d?1.5 millions de signatures sur Facebook. Le parquet lui a considéré que Stéphane Turk, le bijoutier n?était pas menacé quand il a tiré. Il est jugé à partir aujourd?hui à Nice pour homicide volontaire.