France – Publié le 17 avril à 07:25 – Mis à jour le 17 avril 2018 à 07:36

Réforme du permis de chasse : moins de préventions

Réforme du permis de chasse : moins de préventions «
Play

Loi asile et immigration : la majorité à...

»
Play

Blocus des facs : l'une ferme, l'autre o...

La réforme programmée du permis national de chasse avec un tarif divisé par deux de 400 € à 200 €, est très mal acceptée dans plusieurs départements et fédérations de chasseurs. Elles se situent,majoritairement dans le sud de la France, là où la chasse est plus populaire. Ces fédérations sécessionniste regrettent que "la problématique sanglier" ne soit pas prise en compte. Globalement ils pensent que cette réforme, annoncée sans concertation, oublie la prolifération du grand gibier dans les départements sur l'arc méditerranéen. Là où il aurait fallu nous aider pour payer les dégâts causés par les cochons noirs, l'Elysée va contraindre un peu plus nos finances", disent-ils. La France compte 5 millions de chasseurs, dont 1,2 millions de chasseur actif. En 2017, le permis national de chasse a été distribué à 100 000 chasseurs.