France – Publié le 19 septembre à 10:40 – Mis à jour le 19 septembre 2017 à 11:25

Après la Martinique, la Guadeloupe secouée par l'ouragan Maria

Après la Martinique, la Guadeloupe secouée par l'ouragan Maria «
Play

Jacques Mézard : "Nous allons réécrire l...

»
Play

Morbihan : à fond vers l'électrique

L'ouragan Maria qui est passé en catégorie 4 est désormais passé sur la Guadeloupe. Des vents pouvant atteindre les 200 km/h soufflent encore sur les îles françaises. Sur ordre de la préfecture, tous les habitants sont confinés chez eux. On annonce des vagues pouvant atteindre les 8 à 10 mètre de haut.

L'ouragan Maria, "potentiellement catastrophique" selon les spécialistes américains, secouait mardi matin la Guadeloupe toujours confinée, après avoir touché la Martinique et fait des ravages en Dominique, une dizaine de jours après le passage destructeur d'Irma à Saint-Martin et Saint-Barthélemy.

L'ouragan, qui avait atteint la catégorie maximale 5 lundi soir, était dans la nuit revenu à la catégorie 4 mais restait "extrêmement dangereux", selon le Centre national des ouragans (NHC) américain.

La Dominique a "perdu tout ce qui pouvait être perdu", a déclaré mardi matin le Premier ministre Roosevelt Skerrit sur sa page Facebook, affirmant que les vents, soufflant à quelque 260 km/h, "ont emporté les toits de presque toutes les personnes auxquelles j'ai parlé ou été en contact". Aucune victime n'est signalée jusqu'à présent dans l'île qui compte environ 70.000 habitants, a-t-il ajouté.

Maria a touché auparavant la Martinique, où 33.000 foyers ont été privés d'électricité, selon la préfecture, mais le bilan des dégâts restait difficile à établir, du fait de la nuit et de la violence des vents.

Le préfet a maintenu mardi l'arrêt de l'activité économique et la fermeture des écoles, et ordonné à la population de rester confinée, seuls les services de sécurité étant habilités à se déplacer.

AFP