France – Publié le 09 janvier à 18:30 – Mis à jour le 09 janvier 2018 à 22:08

Les nouvelles mesures pour la sécurité routière

Les nouvelles mesures pour la sécurité routière «
Play

Le père d'Estelle Mouzin attaque l'Etat

»
Play

Macron en Chine : le business au coeur d...

Edouard Philippe a notamment annoncé la limitation à 80 km/h sur les routes secondaires, contre 90 km/h actuellement.

Edouard Philippe a présenté, mardi 9 janvier, les principales mesures pour la sécurité routière.

Objectif annoncé du gouvernement, "sauver au moins une vie par jour". Pour atteindre cela, le Premier ministre a notamment annoncé un abaissement de la vitesse sur les routes secondaires à double sens sans séparateur central (terre-plein, barrière) à compter du 1er juillet, de 90 à 80 km/h.

Exception à cette mesure, qui permettrait selon lui de sauver "entre 350 et 400 vies par an", les portions de routes de deux fois deux voies sans séparateur central resteront limitées à 90 km/h. Un bilan de la mesure sera fait dans deux ans.

Le coût de financement des panneaux de signalisation sera entièrement financé par l’État. Le probable surplus de recettes budgétaires lié à l'abaissement à 80 km/h de la vitesse maximale autorisée sur la plupart des routes secondaires ira "en intégralité" aux soins des accidentés de la route, a annoncé mardi Edouard Philippe, y voyant la preuve que l'exécutif n'a aucune "motivation financière".

Portable au volant : le permis pourra être retenu

Autre annonce, concernant l'alcool au volant. Edouard Philippe a annoncé que les conducteurs dont le permis a été suspendu pour conduite en état d’ivresse pourront être autorisés à conduire pendant cette suspension, mais uniquement avec un dispositif d’éthylotest anti-démarrage.

Le téléphone au volant a également fait l'objet d'une annonce. Un conducteur sanctionné pour avoir commis une infraction pouvant mettre en danger quelqu’un alors qu'il utilisait son téléphone pourra désormais voir son permis retenu.

Le Premier ministre a également annoncé des mesures visant à renforcer la sécurité des piétons. Ainsi,  la  vidéo-verbalisation, et un renforcemetn des sanctions ont été promis.

Article rédigé par la rédaction web CNews