Alors que les fans de football se préparent pour le début de la Coupe du Monde en Russie, une compétition internationale axée sur un savoir-faire très différent s'est déjà déroulée en France : le Mondial du saucisson. Du 9 juin au 10 juin, plus de deux cents échantillons provenant de treize pays différents, dont l'Australie et la Nouvelle-Calédonie, ont été dégustés et récompensés dans plusieurs catégories. Les garnitures ont varié du porc, du canard, du cheval et même du kangourou. Destinés à représenter les consommateurs, tous les juges étaient des bénévoles non professionnels, participant simplement pour l'amour de la viande. Les différents participants ont été jugés sur une variété de critères stricts : la quantité de sel utilisée, l'odeur, la texture et même le plaisir global que procure le saucisson. Une gorgée de vin blanc sec a été utilisée entre chaque dégustation, pour s'assurer que la graisse contenue dans chaque saucisson n'a pas d'impact sur le jugement du suivant. René Louis Thomas, directeur de l'Académie Ardèche de Saucisson et organisateur de l'événement, a déclaré qu'il souhaitait promouvoir l'art du saucisson. Il s'est inspiré de compétitions organisées à travers la France pour célébrer les grands vins. Les gagnants de l'événement seront officiellement annoncés le 21 juin 2018.