France – Publié le 11 janvier à 17:52 – Mis à jour le 11 janvier 2018 à 18:05

Le cerveau des attentats de Djerba blesse 4 gardiens de prison

Le cerveau des attentats de Djerba blesse 4 gardiens de prison «
Play

Vol MH370 : les recherches reprennent

»
Play

Bercy s'empare du dossier Lactalis

Le cerveau des attentats de Djerba blesse 4 gardiens de prison

Quatre gardiens de la prison de Vendin-le-Vieil (Pas-de-Calais) ont été légèrement blessés au cours d'une agression commise par l'Allemand Christian Gantzarski, considéré comme le cerveau des attentats de Djerba en 2002, a-t-on appris jeudi de sources concordantes.

Quatre gardiens de la prison de Vendin-le-Vieil (Pas-de-Calais) ont été légèrement blessés au cours d'une agression commise par l'Allemand Christian Gantzarski, considéré comme le cerveau des attentats de Djerba en 2002, a-t-on appris jeudi de sources concordantes.

"Un détenu, qui finit de purger une longue peine et qui risque de faire l'objet d'une extradition vers les Etats-Unis, a agressé légèrement trois agents à l'arme blanche", a déclaré à l'AFP Alain Jégo, directeur interrégional des services pénitentiaires. De source syndicale, non démentie par l'administration pénitentiaire, l'agresseur est l'islamiste Christian Gantzarski, condamné à 18 ans de réclusion criminelle pour des faits de complicité dans l'attentat de la synagogue de Djerba qui avait fait 21 mots en avril 2002.

Les quatre gardiens de prison sont blessés superficiellement dont un au cuir chevelu a été pris en charge immédiatement a déclaré une source proche du dossier a déclaré à CNEWS. Aucun pronostic vital n'est engagé (proche du dossier à CNEWS).

Le parquet antiterroriste annonce se saisir de l'enquête. 

AL avec AFP