La SPA et d'autres associations ont demandé aux députés et sénateurs l'interdiction pure et simple de la tauromachie. En France, le code pénal réprime les actes de cruauté envers les animaux mais la corrida fait exception.  Les personnes contre la corrida dénoncent la mise à mort du taureau pendant que les passionnés avancent qu'il n'est pas possible de comparer un chien ou un chat à l'animal qui entre dans l'arène.  La corrida est autorisée dans dix départements français et les élus sont divisés sur la question.  La SPA a lancé une pétition en ligne qui a reçu environ 41.000 signatures.