Pour essayer de stopper la hausse importante du nombre de mort sur les routes le gouvernement doit annoncer l'abaissement de la vitesse de 90 à 80km/h sur les réseaux secondaires. En Gironde la pointe du médoc n'est desservie par aucune autoroute, et cette mesure ne va pas aider à désenclaver un territoire difficile d'accès