Le premier volet de la réforme de l'audiovisuel présenté lundi par Françoise Nyssen se concentre sur le numérique "qui doit redoubler d'ambition", avec "un investissement supplémentaire de 150 millions d'euros d'ici 2022" puis "de 100 à 150 ME d'euros par an après 2022". Cet effort se fera par un "redéploiement des moyens" et la mise en commun des projets, sachant que selon la presse, l'effort d'économies demandé au secteur oscillerait entre 250 et 500 millions d'euros d'ici à 2022. Ces annonces de la ministre de la Culture suscite déjà l'inquiétude de syndicats et organisations du secteur.